Le projet européen intitulé “Adaptative and Inclusive Learning Environment” (AILE), en français “Environnement d’apprentissage adaptatif et inclusif”, a été lancé à Paris en décembre 2019.

Les pays européens, y compris la Belgique, doivent évoluer vers des systèmes davantage inclusifs. En particulier, les écoles doivent s’ouvrir à tou•te•s et rencontrer les besoins de chaque élève, quelles que soient ses caractéristiques.  

Chaque élève étant unique, le défi pour les enseignants est grand !  En effet, les recherches montrent qu’en termes d’apprentissage, la norme n’existe pas, c’est la diversité qui est la règle. 

Le projet AILE a pour objectif de développer un outil technologique permettant de rencontrer les besoins individuels de tous les élèves.  

Cet outil se base sur les principes de la conception universelle de l’apprentissage, modèle validé par les neurosciences.  

Ainsi, le but est d’améliorer l’approche pédagogique des enseignants vis-à-vis de tous les apprenants en leur donnant une opportunité concrète de développer, à partir d’une plateforme unique, du matériel adapté aux besoins des élèves (qu’ils aient des besoins dits spécifiques ou non). 

Tous les acteurs de terrain sont consultés à chaque phase du projet. Parmi ces derniers, nous retrouvons les enseignants, les directions, les élèves, les parents, les écoles de devoirs, les professionnels (logopèdes, psychologues, neuropsychologues, etc.). 

Avec le CEFES/In-ULBquatre autres partenaires participent à ce projet :  

  • Haikara (France) : entreprise spécialisée dans la création et le développement de contenus de formations numériques. Pour plus d’informations, voir http://haikara.fr/ 
  • Institute of Child Education and Psychology Europe (ICEP Europe)(Irlande) : cet institut fournit des cours en ligne (jusqu’au niveau Master) dans les domaines des besoins éducatifs spéciaux et de la psychologie positive. Pour plus d’informations, voir : https://www.icepe.eu/home
  • Orthocentre (Belgique) : centre thérapeutique pluridisciplinaire, spécialisé dans le diagnostic et la prise en charge des troubles de l’attention (TDAH) et des troubles d’apprentissage spécifiques (dyslexie, dysorthographie et dyscalculie) notamment. Pour plus d’informations, voir : http://www.orthocentre.be/
  • Ecole 2 Demain (E2D) (France) : association “dédiée à la résolution de l’accessibilité des apprentissages, des savoirs et de la culture des apprenants en situation de handicap et avec des besoins éducatifs spécifiques…” (source : http://ecole2demain.org/). Pour plus d’informations, voir le site web précité.

La mission du CEFES/In-ULB dans ce projet est de définir les modalités d’implémentation d’un outil digital d’apprentissage en s’appuyant sur les principes de la Conception Universelle d’Apprentissage (CUA). 

Trois objectifs sont à atteindre :  

  • Définir les valeurs et concepts fondamentaux de la CUA 
  • Définir les besoins des enfants que l’outil de devra rencontrer 
  • Définir les besoins des enseignants et des autres parties prenantes auxquels l’outil devra répondre