Philosophie

Le CEFES/In-ULB est actif depuis plus de trente ans dans le suivi d’enfants porteurs d’un handicap et/ou de troubles de l’apprentissage. Nous avons mis au point une démarche méthodologique adéquate pour permettre le maintien de l’élève dans l’enseignement non spécialisé et répondre ainsi aux exigences de la convention de l’ONU pour le respect des droits des personnes handicapées de 2006 (ratifiée en Belgique en 2009), du décret anti-discrimination de 2009 et, récemment, du Pacte pour un enseignement d’excellence.

Sur base des données issues de la littérature scientifique ainsi que des données issues du terrain, nous avons progressivement modifié nos méthodes pour passer d’une démarche prônant l’intégration à une démarche visant l’inclusion. Cette logique inclusive est différente de la logique intégrative telle que nous la connaissons aujourd’hui. Elle cible en effet le système global (l’école et plus largement la communauté scolaire) plutôt que l’accueil d’un élève en particulier, dit à besoins spécifiques.

Notre projet vise à aider très concrètement des écoles d’enseignement fondamental,  secondaire et supérieur à progresser vers un système inclusif, en rencontrant les besoins éducatifs de tous les élèves quelles que soient leurs caractéristiques personnelles et ce, via les principes de la Conception Universelle de l’Apprentissage (CUA).

Plus d’information sur la CUA ici : La conception universelle de l’apprentissage (CUA) : S’approprier les principes fondateurs de cette pédagogie

Mission

Soutien d’équipes scolaires

Les enseignants sont contraints d’appliquer des mesures particulières aux élèves ayant des besoins spécifiques pour éviter que l’apprentissage ne soit entravé par les particularités, troubles, déficits, qu’ils présentent. On parle d’aménagements raisonnables. On observe sur le terrain que le nombre de telles situations augmente de manière constante, entraînant un épuisement chez les enseignants. En outre, la littérature scientifique montre que, dans de nombreux cas, ces aménagements ne sont que peu efficaces.

Il convient dès lors d’accompagner les équipes scolaires dans un changement de pratiques. Au lieu d’aménager l’enseignement à postériori, au cas par cas, nous proposons une planification de l’enseignement qui prend en compte la diversité des besoins présentés par tous les élèves, dans le but de diminuer le nombre de situations où des aménagements spécifiques sont nécessaires.

Nous proposons dès lors d’accompagner les équipes dans l’analyse de leurs pratiques actuelles et la réflexion vers ce changement de pratiques, en nous basant sur les principes de la CUA. En effet, les données issues de la littérature scientifique montrent l’impact majeur que peut avoir la CUA sur la réussite des élèves et le bien-être des enseignants.

CONTACTS

secretaire-cefes

SOUMAYA BEKKOURI

SECRÉTAIRE
neuropsychologue-cefes

AURÉLIE HUYSE

NEUROPSYCHOLOGUE – DIRECTRICE